• Cette année 2019 en Birmanie, pour les cadeaux de fêtes des mères et des pères à l'école, j'avais décidé de faire le plus "zéro déchet" possible.

    papier à graines

    Pour la fête des mères, c'est une collègue qui m'a donné l'idée en faisant un gros tris des livres de l'école, merci Anne ;-). Il y avait plusieurs cartons de vieux livres à donner et dont on ne savait pas quoi faire. Le tri en Birmanie c'est pas trop ça...

    J'ai choisi 5 vieux romans qui repartiront sous une autre forme dans les mains des mamans !

    L'idée : créer la carte de fête des mères en utilisant ce papier + fabriquer un papier à graines.

     

    1- arracher les pages du livre puis déchirer les pages en petits morceaux.

    papier à graines

    (ne pas faire ça directement, ça ne fonctionnera pas)

    2- Mettre ces morceaux dans une bassine d'eau chaude

    3- Remplir le mixeur à moitié avec la préparation eau+papier. Si ça bloque en mettre moins ou rajouter de l'eau. J'ai dû faire plusieurs essais.

    Voici ce que ça donne

    papier à graines

    4-Prendre une poignée de la préparation et ajouter les graines souhaitées. Attention il ne faut pas trop la malaxer sinon il n'y a plus assez d'eau et ça devient trop sec à préparer. 

    Les graines que j'ai choisi sont celles d'herbes aromatiques : cerfeuil, ciboulette et basilic

    5- Mettre dans un emporte-pièce et tasser.

    6- Compter 2 jours de séchage au soleil par 35/40 degrés et une humidité atteignant 90.

    Pour d'autres conditions, quoi la France ? j'avoue que je ne sais pas trop.

     

    7-Donner à chacun un rectangle de papier perforé et faire écrire ARROSE-MOi sur l'étiquette. Je suggère également de rajouter un petit mode d'emploi pour les mamans.

    8-Etape emballage de la chose

    Prévoir de grandes feuilles de bananiers, une page du livre, l'étiquette et une corde naturelle. De notre côté on était un peu pressé alors on a fait ça à 2 avec mon Asem pour gagner du temps, pour les MS ça aurait été trop difficile mais pour des GS si on prend le temps ça pourrait le faire avec quelques adultes en plus par exemple, mais pas les mamans ;-)

    Et voici la carte !

    papier à graines papier à graines

     

    une semaine plus tard avec quelques gouttes d'eau tous les jours...

      

    papier à graines

    Quelques liens vers d'autres blogs pour avoir des aperçus de ce qui est réalisable :

    papier à graines avec des boîtes d'oeufs en carton

    papier à graînes coloré en forme de fleurs (niveau++)

    Pin It

    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • L'histoire d'une petite cuillère en plastique   1min55

    Comment et où est fabriqué la cuillère en plastique, d'où vient le pétrole, tout ça en moins de 2 minutes, c'est très rapide et en anglais sous-titré mais pas de problèmes pour les élèves. J'ai testé en CM1 et CM2, ils ont beaucoup aimé.

    • 1er visionnage : pas d'intervention
    • 2ème visionnage : arrêts sur image pour donner des explications, discussions avec les élèves
    • 3ème visionnage : répondre aux dernières questions et se confronter à ce qui a été dit

     

    • faire réfléchir les élèves sur les solutions au plastique et au jetable
    • parler du recyclage 

     

    Le voyage d'une brosse à dents  5min23

    • 1er visionnage : pas d'intervention et sans le son (c'est encore une fois en anglais)
    • Les élèves doivent imaginer ce qui est dit.
    • 2ème visionnage : arrêts sur image pour donner des explications, discussions avec les élèves


    votre commentaire
  • Connaissez vous Béa Johnson ?

    Si vous êtes dans le zéro déchet sûrement !

    Béa Johnson est une blogueuse et conférencière spécialiste du mode de vie « zéro déchet ». Originaire d'Avignon et installée en Californie, elle est l'auteur d'un ouvrage sur le sujet : Zéro déchet, comment j'ai réalisé 40 % d'économie en réduisant mes déchets à moins de 1 litre par an !

     Un jour une actu lui consacre une interview de 2 pages.

    https://www.1jour1actu.com/monde/bea-johnson-

     

    Pour des CM :

    Je projette le document sur tableau blanc après avoir travailler sur le plastique et le pétrole. Je laisse un temps de lecture. Si besoin on peut lire le document avec les élèves.

    Les réactions des élèves sont très rapides, le débat est venu tout seul, je me suis effacée au maximum pour les laisser échanger. Ce fût le débat le plus intéressant  auquel j'ai pu assister, je n'ai eu qu'à relancer de temps en temps et de demander à aller plus loin dans le raisonnement.

    Les points suivants on notamment fait beaucoup réagir :

    - refuser les cadeaux que l'on peut nous faire

    - être adolescents et vivre ainsi

    - "on est riches par ce que l'on fait, par ce que l'on vit."

    - "Le verbe« être » est plus important que le verbe « avoir »"

    Pour certains élèves c'était découvrir que des gens sont très heureux dans un autre mode de vie complètement différent du leur, et se poser la question de ce qui fait le bonheur. Presque personne dans la classe n'y avait réfléchi avant, pour eux c'était gagner de l'argent pour s'acheter des choses.  Société de consommation quand tu nous tient...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique